Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 14:47
Enlèvement de Travis Walton
 
 
 

Le soi-disant enlèvement de Travis Walton se déroula du 5 au 10 novembre 1975. Cette célèbre affaire d'enlèvements par les extraterrestres fut particulièrement médiatisée.

Chronologie des événements 

Le 5 novembre 1975, Travis Walton et six de ses collègues du service des forêts rentrent en camion après une journée à couper du bois du côté de Snow Flake (domaine forestier situé à 240 km de Phoenix dans l'Arizona). Vers 18h00, ils commencent à apercevoir une puissante lueur à travers les arbres. Au détour d'un virage, ils découvrent l'origine de la lumière : un disque métallique, surmonté d'une coupole émettant une lueur jaunâtre. L'objet mesure 6 mètres de large et 2,50 mètres de haut et semble flotter à quelques mètres de la route. Paniqué, le chauffeur stoppe le camion une trentaine de mètres avant l'objet. Travis Walton, malgré les mises en garde de ses collègues, décide d'aller voir l'objet de plus près et descend du camion. S'approchant à quelques mètres de l'OVNI, Walton est brusquement frappé par un rayon lumineux bleuté et s'écroule. Terrifiés, ses collègues quittent immédiatement l'endroit aussi vite que le permet le camion. Après avoir parcouru quelques centaines de mètres, Mike Rogers (le chef d'équipe) voit une forte lumière les survoler à quelques mètres au dessus des arbres et disparaître. Les hommes décident, alors, de revenir sur le site de l'observation mais Travis Walton et l'objet ont disparus.

Aussitôt prévenues, les autorités locales lancent des recherches pour retrouver Walton. Pendant 5 jours, la police, aidée pour l'occasion par plusieurs dizaines de volontaires, organise des battues pour retrouver Walton, mais il reste introuvable. Le 10 novembre, en fin de journée, le beau-frère de Travis reçoit un appel téléphonique en PCV, il s'agit de Travis qu'il l'appelle d'une cabine publique à quelques kilomètres de là. On retrouve sur place Travis Walton, entièrement nu, désorienté et en état de choc, amaigri et déshydraté (comme le confirmera un examen médical ultérieur). Incapable de se souvenir de ce qu'il a fait pendant ces cinq jours et obsédé par des images terrifiantes d'œil le fixant, Travis accepte de se soumettre à une séance d'hypnose régressive afin de faire "remonter" les souvenirs de cette période.

 

Image courtesy Michael H. Rogers ©1996

Suite à la séance, Travis racontera l'histoire suivante : Après avoir perdu connaissance sur  la route, il se réveille dan s une pièce entouré de trois créatures d'1m50 de haut qu'il décrira comme ressemblant à des "fœtus". Pris de panique, il repousse violemment les trois créatures et tente de s'échapper de la pièce par une porte. Il débouche dans une pièce plus grande où se trouve un siège, ainsi que plusieurs leviers de commande. Une créature, de forme beaucoup plus humaine et portant un casque, entre alors dans la pièce et guide poliment Travis vers une autre pièce mais refuse de répondre à toutes les questions qu'il lui pose. À peine entré dans la nouvelle pièce, on lui met un masque respiratoire sur le visage et il perd de nouveau conscience. Lorsqu'il revient à lui, il a juste le temps de voir l'OVNI disparaître.
Les premiers sur les lieux de l'incident sont le Dr. Lester Stewart du GSW et le J. Allen Hynek, représentant alors le CUFOS, qui interrogent la famille Walton alors que Travis est encore "disparu".

Un mémo du GSW fait la synthèse suivante :

  1. Walton n'a jamais embarqué dans l'ovni. Cet fait est soutenu par les 6 témoins et les résultats du test au polygraphe
  2. La famille Walton dans son ensemble a eut une histoire continue avec les ovnis. Les garçons Walton ont signalé avoir fait 10 à 15 observations d'ovnis distinctes (très élevé).
  3. Lorsque Duane a été interrogé sur la disparition de son frère, il a déclaré que "Travis sera retrouvé, que les ovnis sont amicaux." Le GSW a objecté : "Comment savez-vous que Travis sera retrouvé ?". Duane a dit "J'ai un pressentimment, un fort pressentiment." Le GSW a demandé "Si les 'capteurs' de l'ovni vont rendre Travis, aurez-vous un appareil photo pour immortaliser ce grand événement ?" Duane, "Non, si j'ai un appareil photo 'ils' ne le rendront pas."
  4. La mère des Walton n'a pas démontré une émotion débordante lors de la "perte" de Travis. Elle a dit que les ovnis ne feront pas de mal à son fils, qu'il sera rendu et que des ovnis ont été vus par sa famille de nombreuses fois.
  5. Les Walton ont refusé toute aide scientifique extérieure ou quiconque qui doutait logiquement de la portion d'enlèvement de l'histoire.
  6. Les media et le GSW ont été honnêtes avec les témoins. Cependant, lorsque l'histoire à commencé à "dériver" les Waltons n'ont parlé qu'aux gens qui ne doutaient pas de l'histoire d'enlèvement.
  7. L'APRO s'est impliquée et a critiqué le GSW et le Dr. Hynek pour avoir adopté une position négative sur la rencontre.
  8. Les Waltons ont "vendu" leur histoire au National Enquirer et l'histoire a été complètement déformée de la vérité.

L'enquête sera longue et difficile et les expertises contradictoires. Walton et ses amis seront, des années durant, tournés en ridicule et accusés de supercherie. On dira que Walton fut sous l'empire d'une drogue, qu'il avait halluciné. Lui et ces compagnons seront soumis au détecteur de mensonges, à des interrogatoires croisés, qui ne permettront pas d'infirmer leur témoignage. 

Explications sceptiques

Michael Persinger de l'Université canadienne de Sudbury (Ontario)
 dit de ce cas qu’il s’accorde «extraordinairement bien» avec son modèle : le rayon lumineux était en fait une décharge électrique du plasma vers Walton, et l’amnésie partielle et la confabulation (le récit d’enlèvement) sont dues à la stimulation du lobe temporal. Pour Michael Persinger, le témoin aurait pu être tout à fait sincère et raconter un récit imaginaire.

Détaillant ses explications, Michael Persinger indique que la zone du lobe temporal du cerveau qui inclut l’hippocampe et l’amygdale (Wikipédia) est une des plus instables du point de vue électrique, et que sa stimulation peut produire des phénomènes tels que (citation de Michael Persinger) :

«[…] des expériences qui s’apparentent au rêve mais dans un état de veille, une modification de la mémoire et même une amnésie partielle, et de la confabulation qui est un remplissage de cette amnésie - ou de cet espace vide - par des fantaisies. Et ces fantaisies sont fonction de ce que la personne croit ou de ce qu’on lui a appris ou de ce qu’elle a vécu.»

Persinger ajoute que ces expériences incluent parfois un sentiment d’«appartenance cosmique» ou d’unité avec un tout qui s’apparente aux expériences religieuses. Le neuropsychologue continue d’ailleurs son commentaire en affirmant que la foule qui a observé une boule lumineuse à Fatima en 1917 a peut-être été confrontée à un phénomène de plasma. Michael Persinger relève un détail qui me semble particulièrement intéressant mais qui reste à confirmer :

«[Des] quelque 30 000 personnes ayant vu cet événement [le miracle du soleil], celles qui étaient le plus près ont eu l’imagerie et l’expérience la plus riche. Celles qui étaient éloignées ont simplement vu une boule de lumière.»

il tenta de reproduire les symptômes d'un enlèvement extraterrestre au moyen d'impulsions magnétiques produites par un casque spécialement conçu et dirigé sur les lobes temporaux du cerveau.
Le docteur Susan Blackmore essaya le casque à son tour. Après l'expérience, elle dit avoir senti quelqu'un qui la tirait par le bras et les jambes et avoir éprouvé des émotions subites et incontrôlables.
Selon cette psychologue, ceci semble indiquer que les enlèvements d'extra terrestres ne sont en fait que des stimuli émotionnels ressentis par des personnes possédant des lobes temporaux particulièrement actifs.

  • Travis Walton et ses collègues furent soupçonnés de toxicomanie (ils reconnurent publiquement consommer occasionnellement du cannabis).
  • On soupçonna Travis Walton d'avoir inventé toute cette histoire dans un but mercantile de publication.
  • L'hypnose régressive ne peut être considérée comme une méthode d'investigation fiable, car elle pourrait créer des faux souvenirs.

 

Arguments ufologiques

  • Un médecin local confirma l'état d'extrême désorientation et de déshydratation sévère dont souffrait Travis lorsqu'on le retrouva le 10 novembre.
  • Lors des nombreux interrogatoires que subirent Travis et ses collègues, leurs témoignages ne purent être pris en défaut et ne varièrent jamais.
  • Travis Walton accepta de se soumettre au test du détecteur de mensonge et le réussit haut-la-main. Pour l'expert qui mena le test, Travis disait la vérité ou, du moins, croyait la dire.

  

 

Liens externes
 
Partager cet article
Repost0
1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 15:20
Partager cet article
Repost0