Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 17:07

Clan Lake (Territoires du Nord-Ouest), 22 juin 1960


Clan Lake et la petite communauté installée sur les berges du lac se trouvent dans une région éloignée des Territoires du Nord-Ouest, accessible uniquement par avion ou par bateau. Depuis de nombreuses générations, les habitants y vivent de la chasse, de la trappe et de la pêche. En 1960, un objet tombe dans le lac. Mais il se passe un mois avant qu'on ne fasse appel à la Gendarmerie royale du Canada (GRC), installée à Yellowknife, à une cinquantaine de kilomètres du village, pour enquêter.

Le 22 juin 1960, deux campeurs arrivent par avion à Clan Lake. Vingt minutes après le départ de l'appareil, les deux voyageurs entendent un bruit retentissant, semblable à celui que ferait un avion. Comme le bruit augmente, les campeurs scrutent le ciel, mais ils ne voient rien. Quelques secondes plus tard, un objet tombe du ciel dans l'eau. Au moment de l'impact, il exécute un mouvement rotatif et asperge les alentours. Les deux hommes n'aperçoivent aucune trace de vapeur signalant que l'objet dégage de la chaleur. Selon eux, l'objet mesure environ un mètre et demi de largeur, et il en sort des rayons semblables à des bras. Au moment où il perd de la vitesse, une vague d'eau submerge les campeurs sur le rivage, puis l'objet coule.

Les campeurs se précipitent en canot à l'endroit où a disparu l'objet; ils constatent que les roseaux semblent brûlés et qu'une zone d'environ 6 mètres sur 18 mètres semble avoir été « rasée ». Pagayant tout autour, ils découvrent au fond du lac un chenal qui correspond exactement à la piste tracée par l'herbe coupée. Les deux hommes n'arrivent cependant pas à retrouver l'objet à l'aide de leurs pagaies.

Un des campeurs dépose une déclaration à la GRC le 18 juillet, près d'un mois après l'incident. Le rapport indique que le témoin est bien connu dans le comté et qu'il est digne de confiance.

Documents connexes :
Rapport de la GRC du 19 juillet 1960

La GRC mène son enquête le 19 juillet 1960. Elle survole la région de Clan Lake. Il semble qu'un objet a effectivement atterri sur la rive est du lac. Sur une étendue d'eau d'environ 3,5 mètres sur 12 mètres, il n'y a plus d'herbes ni de roseaux. Dans ce couloir, l'eau semble aussi plus profonde.

Documents connexes :
Rapport de la GRC du 25 juillet 1960

Le 15 août 1960, un autre agent de la GRC prend la route qui mène au lac. Il constate que depuis la précédente inspection de la GRC, le niveau de l'eau a considérablement baissé. À l'endroit où l'objet a vraisemblablement amerri, l'eau atteint à peine 30 centimètres de profondeur. Les agents se fraient sans difficulté un chemin jusqu'à cet endroit et se servent de baguettes de métal pour sonder le fond du lac. Un compteur Geiger servant à détecter la présence de radiations indique un résultat négatif. Les agents ne repèrent aucun objet. Un géologue des environs se porte volontaire pour vérifier au magnétomètre la présence de tout objet de métal dans la région, une fois les eaux gelées, à l'automne.

Documents connexes :
Rapport de la GRC du 25 août 1960

À cette époque, la GRC demande à l'Aviation royale du Canada (ARC) de l'aider dans son enquête. Pour donner suite à une conversation téléphonique, la GRC fait parvenir une note de service au directeur du Renseignement aérien de l'ARC, datée du 16 août 1960, dans laquelle suggère que la question soulevée par cet incident relève davantage de l'ARC que de la GRC : la « description de l'objet est d'un grand intérêt, et toute cette histoire mérite l'attention d'une autorité telle que l'ARC, dont le personnel a les compétences pour s'occuper de cette affaire » [traduction].

Documents connexes :
Note de service du 16 août 1960

Le ministère de la Défense nationale répond le 23 septembre 1960; il confirme que l'objet ne correspond à aucun engin utilisé dans la recherche spatiale, d'autant qu'aucun rapport n'a été fait par un organisme de dépistage au Canada ou aux États-Unis. Le ministère conclut que les campeurs ont sans doute aperçu une météorite, dont la chaleur, lorsqu'elle heurte la Terre, peut indéniablement causer de la vapeur et brûler les herbes et les roseaux. Cependant, les témoins disent n'avoir aperçu aucune vapeur au moment où l'objet est tombé à l'eau.

Le Ministère recommande qu'un géologue de la région procède à une vérification au magnétomètre. Habitué à lire les instruments, il pourrait déterminer si des métaux résultant d'une fabrication gisent dans les environs. Enfin, même s'il ne craint pas que cet objet puisse menacer la sécurité nationale, le ministère de la Défense indique qu'il souhaite qu'on l'informe des résultats de l'enquête.

Documents connexes :
Lettre du 23 septembre 1960

Un document daté de presque un an plus tard indique que le plan établi pour qu'un géologue de la région procède à des vérifications au magnétomètre ne s'est pas réalisé. Le géologue, M. Brown, appelé à l'extérieur de la région, n'a pu faire ce travail. Le magnétomètre aurait été la meilleure façon de trouver l'objet. Le dossier de Clan Lake a été classé et l'on n'a jamais trouvé d'objet ni de météorite.

Documents connexes :
Lettre du 16 mai 1961

 



Partager cet article
Repost0

commentaires

C
bravo pour ce blog merci a voushttp://actu-ovni.blog.mongenie.com/
Répondre
D

merci a toa cyril, tu as ganer ta place dans mes liens ^^...