Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 10:40

   Petite histoire de l’Ice Man

  En décembre 1968, dans la roulotte d’un forain du Minnesota, les 2 zoologues Bernard Heuvelmans et Ivan Sanderson se sont retrouvés face au cadavre congelé d’un homme poilu de constitution robuste. Bernard Heuvelmans prit de nombreuses photos de la dépouille dans son cercueil de verre et de glace, puis le décrivit sous le nom d’Homo pongoïdes à l’occasion d’une parution dans le Bulletin de l’Institut royal des Sciences Naturelles de Belgique.
 Pour Heuvelmans, il s’agissait d’un homme de Néanderthal attardé, transporté illégalement depuis le Sud-est asiatique, puis congelé à des fins d’exhibition aux USA.
 Avant de pouvoir être sérieusement étudié, le spécimen disparut de la circulation ; mais pendant trois jours, Heuvelmans et Sanderson purent analyser l’homme congelé. De longs poils de 7 à 15 cm d’un brun noirâtre lui recouvraient le corps, un peu comme chez un chimpanzé. La pilosité est faible sur la face, pas de moustache, seul un collier de longs poils sur le menton et les mâchoires. Le nez est retroussé, avec les narines largement ouvertes vers l’avant. Le cou est réduit, le thorax est puissant, les bras et mains sont très longs, les pieds sont très larges et couverts d’un pelage jusqu’aux orteils. Pour Heuvelmans, ces caractères ( et d’autres moins visibles ) étaient ceux d’un néanderthalien, présumé disparu depuis 25.000 à 30.000 ans...
 On a prétendu que Bernard Heuvemans avait été abusé par un mannequin hollywoodien (c’était l’époque de la Planète des Singes...) ou un habile montage ( peau de chimpanzé tendue sur un squelette humain ? ). J’ai entendu plusieurs fois le récit de la bouche même d’Heuvelmans, et je pense qu’on ne peut pas tromper un zoologue sur la nature biologique d’un spécimen, fût-ce à travers une épaisseur de glace opaque ! Moi-même qui suis ichtyologiste, je mets quiconque au défi de me faire prendre des leurres en plastiques pour de véritables poissons, même dans un bocal d’alcool troublé par des impuretés ( comme c’est souvent le cas des échantillons conservés dans les musées )...
 Le seul point critique que l’on peut opposer à Heuvelmans concernera plutôt la provenance de l’Ice Man ; comme mon ami Jean Roche le suppose, l’Homo pongoïdes a très bien pu être abattu sur placeen 1967, dans le Middle West américain, puis exposé par Frank Hansen, le forain. Néanmoins, il ne semble pas s’agir ici d’un bigfoot au sens "habituel" du terme... mais d’une forme à la stature moindre : néanderthalienne ( comme le pensait Heuvelmans en décrivant le spécimen ), ou encore pithécanthropoïde ?
 

 Nous sommes en 1967, dans le Minnesota, un certain Frank Hansen va de ville en ville avec un camion de forain dans lequel pour 50 cents on peut voir dans un bloc de glace une étrange créature, une sorte singe anthropoïde, certain pense à un homme de Néandertale...

Frank Hansen était un ancien de l’Air Force, déjà en 1963 il disait avoir vu quelque chose d’étrange autour du réservoir de Whiteface pas loin de Duluth. Mais il ne décrivit jamais ce qu’il avait vu. En 1967 il commence une tournée à l’aide d’une caravane de foire dans laquelle les gens peuvent voir congelé dans un bloc de glace un spécimen unique qu’il disait avoir acquit un peu plus tôt. Quand on le question il donne pratiquement à chaque fois des explications différente sur la façon dont il a obtenu le corps il ne voudra jamais donné le nom de la personne qui était son ancien propriétaire... Entre 1967 et 1968 il demande a plusieurs entreprise de lui construire des répliques de la créature, sans jamais le dire aux visiteurs.

JPEG - 21.8 ko
une des rares photos avec un croquis à coté...

Le succès de l’exhibition de la créature est très important au point que deux cryptozoologues Ivan T. Sanderson et Bernard Heuvelmans s’intéressent à l’affaire. Sanderson demande à Hansen si il peut examiner la créature mais il refuse dans un premier temps, mais finalement accepte. Sanderson viendra avec son collègue belge Henvelmans. Les deux scientifiques observent la créature, et sont stupéfait. Ils ont devant leurs yeux une espèce animale encore inconnue, sans doute une sorte de primate dont on ignorait encore l’existence. Les deux spécialistes demandent à ouvrir le bloc de glace mais Hansen refuse de peur d’endommager la créature.

Plus tard, l’intitut Smithsonian prendra contact avec Hansen des suites de la visites des deux scientifique, mais Hansen dira qu’il aurait restituer la créature à son propriétaire, un millionnaire qui voulait garder l’anonymat, et qu’il faisait ses tournée à présent avec une simple copie.

JPEG - 7.5 ko
Hansen et son bloc de glace...

Personne ne revit jamais l’originale, le peu de témoins dirent que la créature semblait réaliste, et les deux cryptozoologues ne virent pas de supercherie. Hélas sans la possibilité d’enlever la créature de sa couche de glace et de faire des analyses personne ne peut affirmer si elle était réelle ou non. On peut être facilement sceptique quand à la réalité de cette affaire, dès que l’on a voulu faire des analyse poussé, cette créature disparaît soudainement... Était-ce un primate, un hominidé gelé, personne ne sait... On sera sans doute jamais la réalité de cette affaire même si elle fut une des plus célèbre histoire sur le sujet...

Partager cet article
Repost0

commentaires